La famille

Dans la famille Martoche, la tradition foiraine, mi-foraine, mi-foireuse, se transmet de père en fils et de grand-mère en petit-fils. Soucieux de la tradition et rencontrant quelques difficultés pécuniaires, Marcus et Marcel, cousins issus de Germain, et Tonton décident de relancer l’attraction foraine « La Martoche », Mailloche pierre-montoise : le plus haut High Strike de l’Ouest aquitain avec une seule devise :

« La Martoche, tout dans les bras, rien dans la caboche ».

LE TRIO CHIC & CHOC

Marcus Martoche au Festival Cagouilles & Cie – crédit LDSM17

Marcus Martoche alias La Bidouille

Pas d'embrouille, que d'la magouille

Cousin de l’Acouphène et cadet de la famille, il compense sa maigre condition physique par un art consommé de la débrouille et une agilesse notable.
Fan de tunning et de disco-mobile, il occupe son temps entre polissage de chromes, dressage de canards et réparation de l’attraction. Aimable comme un frigo vide voire une porte de prison, son acrimonie a naturellement fait de lui « la  face of le buziness».
Mister vente et négoce, prestataire d’évènement, mariage, enterrement et divorces il peut aussi te faire la vidange pour 50 euros.

acouphene-equipe-famille-martoche

Marcel Martoche alias L’Alligator

Une grande bouche et des petits bras

Cousin de La Bidouille, il est amateur de braconnage à mains nues  et de l’oeuvre originale « Rahan, fils des âges farouches » (Cf. Pif Gadget 1, 7, 12 et 17) et y sort jamais sans sa peau de léopard synthétique.
Avec son regard torve, sa tête en biais et ses chicots version clavier de piano, il présente toutes les qualités pour rameuter le chaland. Fort en gueule, on le surnomme aussi « le mégaphone humain » voire « l’Acouphène ».
Mais attention, si tu lui serres la main, compte toujours tes doigts.

tonton-equipe-famille-martoche

Tonton la Bousille alias Tonton

Dernier patriarche presque valide

Oncle ou père seul lui le sait. A passé 15 ans à Fleury Mérogis, pour une sombre histoire sombre. Il y a découvert la religion et l’art du tataouage traditionnel (Bic, encre de seiche, aiguilles en dard d’abeille… Gros bisous aux Ruskoffs).
Soucieuse de son état mental et attiré par les avantages de son statut d’adulte handicapé (réducs au MacDo, parking gratuit…), la jeunesse tente de le déradicaliser et l’intègre à l’attraction familiale. Fragile de la guibole, il tiendra la boîte à cadeau assis, à l’ombre, et tataoutera les bras frêles des demoiselles.

EXTRAITS DE L’ALBUM À MÉMÉ SUZETTE

Envie de nous rencontrer ? D’en savoir plus ? De nous inviter chez vous ?